AVIS CONCERNANT LA PRATIQUE DU VTT SUR LA GRÈVE, LES CHEMINS MUNICIPAUX, AINSI QUE LES ESPACES PRIVÉS NON AUTORISÉS

AVIS CONCERNANT LA PRATIQUE DU VTT SUR LA GRÈVE, LES CHEMINS MUNICIPAUX, AINSI QUE LES ESPACES PRIVÉS NON AUTORISÉS

Votre conseil municipal tient à rappeler que la pratique du VTT est bien encadrée par des lois et règlements du gouvernement du Québec. Il fait appel au civisme et à l’observance des restrictions qui en découlent. Par ailleurs, il faut en même temps souligner que la grande majorité des citoyens de notre municipalité est respectueuse de son environnement de la qualité de vie qui y est associée. Le conseil vous en remercie.

Milieux fragiles.

La circulation en VTT et tout autre engin motorisé est formellement interdite sur les plages, sur les cordons littoraux, dans les marais et dans les marécages, situés sur le littoral du fleuve Saint-Laurent (Loi sur la qualité de l’environnement-Règlement sur la circulation de véhicules motorisés dans certains milieux fragiles). Ce règlement vise à protéger la flore et la faune. Les berges du territoire de Beaumont abritent, notamment, deux espèces rares, menacées d’extinction et devant être protégées. De plus, les mares restantes à marée basse sont des habitats fauniques et lieux de fraie à protéger également. Sanction pécuniaire de 250$ dès la première infraction.

Voies municipales et chemins publics menant au fleuve.

Il est également et formellement interdit de circuler en VTT sur toute voie publique de la municipalité (sauf de rares exceptions prévues par la loi). Les conducteurs s’exposent à une amende de 350$. Géré par la Sûreté du Québec.

Propriétés privées agricoles et autres.

Pratique du VTT absolument défendue sans l’obtention d’une autorisation préalable des propriétaires. Amende de 350$.

Utilisation d’un VTT par une personne de moins de 16 ans.

Elle n’est permise que sur le terrain familial ou l’espace d’un propriétaire qui lui en donne spécifiquement la permission. Sur tout autre espace privé ou public, elle est doublement interdite. Le mineur ainsi que l’adulte qui permet ou tolère une telle pratique sont passibles d’une amende de 450$.